JIF 2018 : le personnel féminin de TRANSCO édifié sur le thème

« Investir dans la force productrice de la femme : priorité de TRANSCO », c’est autour de ce thème  revisité que le personnel féminin de cet Etablissement public a échangé à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme.

D’entrée de jeu, la présidente du Regroupement des Femmes Travailleuses de TRANSCO Esther NKONGOLO a rappelé que le 8 mars a été retenu pour mettre en avant la lutte pour les droits des femmes et particulièrement pour la réduction des inégalités entre les deux sexes. Elle a également rappelé  que l’objectif du thème est de reconnaitre la femme comme une ressource de plus en plus incontournable dans l’amélioration des services rendus par la société.   

Le Directeur Général Michel KIRUMBA s’est quant à lui étalé sur le thème en précisant qu’à TRANSCO les hommes et les femmes jouissent des mêmes droits et avantages en dépit du fait qu’il existe une discrimination positive en faveur de la femme. Tout en épinglant les avancées en matière de Genre à TRANSCO, le Directeur Général a invité les femmes à faire une introspection afin qu’elles brisent ce complexe d’infériorité qui les colle à la peau et les empêche de s’affirmer. Néanmoins, TRANSCO fait sa part en les motivant avec un salaire décent et régulier ainsi que les autres avantages sociaux. Cependant, pour avoir un bon rendement de son personnel féminin il est prévu aussi bien des formations qui lui permettront de se doter d’outils scientifiques indispensables pour démontrer ses capacités, qu’une prise en charge médicale tenant compte des maladies propres aux femmes.

Invitée à cet échange, Mamitcho PONTCHI, co-pilote à Congo Airways a relaté son parcours. C’est non sans peine qu’elle a réussi à convaincre ses parents à la laisser faire des études qui au finish l’ont conduit à exercer un métier dit d’homme. En se référant à son expérience personnelle elle a encouragé les femmes à briser le plafond de verre et à donner le meilleur de soi. En dehors de son travail, elle est devenue activiste, elle œuvre pour la transformation de la femme.

 Paraphrasant l’intervention de  Mme Gina NGIMBA sur son parcours académique et professionnel, Mamitcho PONTCHI s’est appuyée sur le fait qu’il n’existe pas des études pour homme ou pour femme, c’est pourquoi elle s’est donnée pour objectif d’emmener un grand nombre de femmes à oser braver la peur et exercer des métiers jadis pratiqués par les hommes.

Rappelons que le thème national retenu cette année est : « Investir dans la force productrice de la femme rurale : priorité de la RDC » et le thème international : « L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes  ».

Rédigé par

Bibiche MUZEKE