Dernières Publications

A Savoir

Vidéo

  • KINSHASA | Des panneaux horaires et itinéraires pour les bus Transco

    Le 02 Avril 2015 à 00:00 Lancer
  • 100 Nouveaux BUS de TRANSCO a Kinshasa

    Le 03 Octobre 2014 à 00:00 Lancer
  • Visite du Premier Ministre Matata Ponyo à Transco

    Le 05 Février 2014 à 00:00 Lancer
  • Voir toutes les videos >>

Spécial mois de la femme : zoom sur les mécaniciennes de TRANSCO

En référence au thème retenu cette année, TRANSCO veut croire en la force productrice de la femme qui œuvre en son sein. Une visite dans l’atelier mécanique de Masina peut le prouver. Aux côtés des hommes en salopette, se distinguent 4 femmes. Selon leur roulement quotidien, elles donnent le meilleur de leurs petites mains pour rendre disponible un grand nombre de bus. En ce mois spécial dédié à la femme, il est question de faire un zoom sur ces dames exceptionnelles.

La plus ancienne, Annie METRE spécialiste en mécanique générale preste depuis 4 ans à TRANSCO.

Elle a décroché un diplôme d’état en mécanique automobile avant de parfaire sa  formation en pompe à injection électronique à l’Institut Nationale de Préparation Professionnelle (INPP).Elle a également bénéficié d’une remise à niveau sur la bonne utilisation des bus par des experts de l’entreprise Manufacturing Commercial Vehicule (MCV) en sigle.

Mariée et Mère de quatre enfants dont trois garçons et une fille, Annie METRE, la quarantaine révolue aime bien ce métier qu’elle exerce avec beaucoup de conscience et souhaite la survie de TRANSCO.

Partant de son exemple et expérience, Annie METRE encourage les femmes à se lancer dans ce métier dit d’homme afin de pouvoir atteindre les objectifs de cette célébration.

Francine MUYAYA quant à elle, est employée depuis 3 ans à TRANSCO. Du haut de ses 40 ans, elle est convaincue qu’il n’y a pas de métier pour les hommes et pour les femmes, ce qu’il faut s’est avoir la volonté et d’aimer ce qu’on fait pour réussir sa vie. Elle est diplômée d’état en Mécanique Générale et brevetée en Mécanique Automobile.

Depuis son intégration dans la grande équipe Technique, ses collègues hommes ne manquent pas d’appréciation car elle ne développe aucun complexe quand il s’agit de se glisser en dessous d’un bus pour le réparer.

Mariée et mère de quatre enfants dont deux filles et eux Garçons,  Francine MUYAYA est appréciée par son mari qui l’encourage beaucoup. Elle rêve d’ouvrir plus tard  un grand garage pour initier les filles à la mécanique.

Francine MUYAYA demande à ses sœurs à plus de détermination dans tout ce qu’elles entreprennent.  

C’est depuis 4 ans que Rachel TAMBU est engagée à TRANSCO. Ses études elle les a faites à l’Institut technique de Kasavubu où elle a obtenu son brevet en cycle court en 1990, section: Mécanique-technique. Cette mère de cinq enfants, présentement veuve, exerce son métier de mécanicienne depuis plus de 20 ans. Elle a un parcours assez riche en expérience dans le domaine mécanique qu’elle exerce comme un don. Cette mécanicienne a profité de la célébration de la journée du 8 mars pour appeler les femmes qui passent leur temps à ne rien faire de pouvoir chercher une occupation en apprenant n’importe quel métier.

Toute femme qui se sent capable d’apprendre un métier, peut le faire calmement parce que j’ai vu des femmes maçonnes, ingénieurs, etc. soutient-elle.

Depuis 2 ans Rosette ZAWADI est heureuse de se salir les mains en réparent les bus TRANSCO. C’est grâce à sa persévérance qu’elle a reçu une formation en mécanique automobile. Son amour pour la mécanique date de la période où elle a embrassé les études secondaires en mécanique générale. C’est à l’INPP/Goma qu’elle a renforcé ses capacités en obtenant le brevet de conduite automobile et mécanique générale.

Mariée et mère de 3 enfants, Rosette ZAWADI n’est pas exemptée des tâches ménagères. Travailler à côté des hommes est un véritable atout pour elle. Elle exerce avec joie son métier car c’est aussi une source de revenu pour sa famille. Dans le cadre de la célébration des droits de la femme, elle soutient la lutte de la femme car celle-ci doit faire entendre ses revendications afin d’améliorer sa situation dans la société Congolaise.

Ursule NTUMBA est une jeune femme de 34ans, célibataire et mère de deux filles jumelle. Studieuse, Intelligente et courageuse, après l’obtention de son diplôme d’état en section Commerciale Administrative, elle a suivi une formation en Mécanique Automobile à l’Institut Nationale de Préparations Professionnelle (INPP) et à l’alliance Franco Congolaise pour devenir spécialiste en révision moteur.

En 2014, elle est engagée chez TRANSCO comme Perceptrice mais son ambition étant celui de devenir Mécanicienne, elle change de poste de travail pour travailler à la technique comme Mécanicienne.

Très alaise dans son poste de service, elle travaille dans une franche collaboration avec ses collègues Hommes.

Ursule NTUMBA compte devenir plus tard chef de son propre Etablissement ou elle pourra diriger un atelier de Mécanique Automobile.

En ce qui concerne la Journée internationale des femmes, Ursule NTUMBA tient à ce que cette lutte continue afin que les femmes puissent atteindre leurs objectifs dont celui de travailler dans des grandes institutions à côté des Hommes.

Rédigé par

Rabbi Etienne Kitoko

Stagiaire