Dernières Publications

A Savoir

Vidéo

  • KINSHASA | Des panneaux horaires et itinéraires pour les bus Transco

    Le 02 Avril 2015 à 00:00 Lancer
  • 100 Nouveaux BUS de TRANSCO a Kinshasa

    Le 03 Octobre 2014 à 00:00 Lancer
  • Visite du Premier Ministre Matata Ponyo à Transco

    Le 05 Février 2014 à 00:00 Lancer
  • Voir toutes les videos >>

Grève des transporteurs : TRANSCO non concerné

Kinshasa a vécu une ambiance peu habituelle le lundi 21 mai 2018. Dès les petites heures du matin, de longues files de marcheurs étaient constatés sur presque toutes les grandes artères de la Capitale congolaise, mégalopole d’environ 12 millions d'habitants. Et pour cause bus et taxis étaient très rares, en raison d'une grève des chauffeurs qui dénonçaient la baisse des tarifs de la course par les autorités provinciales alors que le prix du litre du carburant à la pompe avait pris l’ascenseur. Seuls les bus de l’Etablissement publics Transports au Congo, TRANSCO étaient visibles et pris d’assaut par les Kinois obligés de se rendre à leur lieu de service, universités, écoles et autres.

Les transporteurs privés ont  décidé de garder leurs véhicules pour protester contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe et le maintien du prix de la course à 500fc. Cette augmentation a entrainé une protestation des  étudiants de plusieurs universités qui ont manifesté contre cette décision, donnant lieu à des heurts avec la police.

Après concertation avec les transporteurs privés, le Gouvernement provincial a fini par décidé de la révision du prix de la course à condition que les taximen ne pratiquent pas le phénomène « demi-terrain » entendez trajets sectionnés. La majoration du prix de la course qui est passé de 500 à 700fc ne concerne que les transporteurs privés dont ceux de « Esprit de vie » et non ceux du secteur public (TRANSCO et New Transkin).  

C’est pourquoi  pour pallier cette situation, le ministre de l’économie nationale a affirmé le mardi 22 mars dernier que le gouvernement congolais allait octroyer une subvention de 500 000 USD en carburant à TRANSCO et Transkin, deux sociétés de transport en commun appartenant à l’Etat, pour maintenir le prix de la course à 500 FC. Pour Joseph Kapika c’est le seul moyen pour le gouvernement de lutter contre la hausse du prix de transport dans la ville de Kinshasa.

Deux bus vandalisés

Un fait à déplorer est que 2 bus TRANSCO (M090 et 396) ont été victimes des badauds respectivement à Matete et Selembao ce même lundi. Plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés sur les baies vitrées et les pare-brises. Il devient de plus en plus fréquent d’enregistrer des actes de vandalisme perpétrés sur les bus lors des différentes manifestations dans la ville de Kinshasa. L’occasion ici est de rappeler que TRANSCO s’attèle à remplir sa mission celle de transporter les personnes et les biens en toute sécurité.

 

Rédigé par

B.M