Les équipages de TRANSCO appelés à redevenir des modèles au réseau

C’est pour relayer les instructions données par le Vice Premier Ministre et Ministre des transports José Makila que le Directeur Général a.i Andrew-John BONGI BLACKSON a tenu une séance de travail le vendredi 17 août 2018 avec les équipages dans le hall du dépôt I à Masina. L’objectif étant de redorer la réputation ternie de l’Etablissement public TRANSCO par certains comportements constatés au réseau. Le DG a.i a exhorté les équipages entendez les conducteurs, les percepteurs et les contrôleurs à demeurer de véritables ambassadeurs de TRANSCO quels que soient les aléas de la route. Car en effet les gabarits des bus exploités par TRANSCO sont plus que remarquables sur les artères de la capitale Congolaise d’où l’attention est focalisée sur les moindres faits et mouvements de ses équipages. Dans leurs explications, les concernés ont soulevé plusieurs contraintes auxquelles ils doivent faire face au quotidien, contraintes qui pourraient expliquer la baisse de leurs performances. Au nombre des doléances, les employés de TRANSCO ont relevé notamment la question du taux appliqué à leurs rémunérations après la dépréciation de la monnaie nationale et qui a vu leurs revenus effrités. Néanmoins, ils ont promis de s’améliorer tout en tenant compte de la mission confiée à cet établissement.

Au nom de l’autorité de tutelle, le DG a.i a félicité tout le personnel de TRANSCO pour le travail appréciable abattu tous les jours même en période trouble au profit de la population congolaise et a rassuré de l’accompagnement du Gouvernement pour la pérennité des activités de l’Etablissement. Cependant, le changement doit être perceptible et visible dans les meilleurs délais afin que le dossier de TRANSCO soit défendu aisément.

Cette séance de travail se justifie par le fait que TRANSCO compte matérialiser ses multiples projets, dont entre autres, l’extension de ses activités dans l’ensembles des Provinces de la RDC avec le soutien du Gouvernement et des partenaires pour un appui financier.. Mais cela n’est possible qu’avec la collaboration de tout le monde, a indiqué le DG a.i. Chacun est donc appelé à travers les tâches lui confiées à apporter sa pierre pour redorer l’image de cette société appelée à  vivre au-delà de 99 ans.

TRANSCO, notons-le, est un Etablissement public créé par décret du Premier Ministre, placé sous la tutelle du Ministère des Transports et Voies de Communication avec une autonomie administrative et financière. L’Etablissement emploie près de 3.000 agents avec un parc de 500 bus dotés par le Gouvernement de la République, dont 2 ont été incendiés.

 

Rédigé par

B.M